15/12/2013

C'est bio, c'est local, c'est engagé, c'est Yuman

Il y a quelques semaines, une Colibri-copine (oui Nadège, encore toi) me lance : « j'ai un copain qui ouvre un restau bio, on va l'essayer ensemble ?». Comme je suis une vilaine fille, je ne l'ai pas attendue et j'ai été faire une petite pause déjeuner avec une autre écolo-blogueuse. Mais comme il m'arrive aussi d'être une bonne copine, je suis retournée au Yuman avec Nadège et deux autres top nanas, pour une soirée papotages comme on les aime. Et la petite conversation que j'ai eue à cette occasion, discuter avec Gilles le gérant fondateur de l'établissement, a jeté une autre lumière sur ce lieu original, intriguant et au joli potentiel. On s'y sent tellement bien qu'on a failli louper le dernier métro. Allez, parce que c'est vous, je vous emmène aussi faire un tour.


Le lieu. Parti d'un rien dans un quartier en pleine transformation, le Yuman est ouvert depuis le 21 novembre. Quand on passe la porte, on sait déjà qu'on va aller se poser au fond de la salle, là où il y a les coussins trop cosy. Entre béton brut, bois et lumière, la déco a été réalisée par Mickaël Malapert, qui a matérialisé la vision du créateur de l'établissement, Gilles Teissier. Au sous-sol une table d'hôte avec vue sur une cuisine a été dressée. Et au milieu de la table (en planches de récup), un arbre déploie ses branches jusqu'à l'étage supérieur et on peut y déposer un livre qu'on a aimé.


L'assiette. Je croyais que ma soupe de brocolis était imbattable. Mais après avoir lapé celle d'Amandine Geers, je vais peut-être essayer de lui chiper sa recette. La mousse au chocolat est un peu corsée pour moi mais les cacao-puristes ne pourront plus s'en passer. Et les végétariens comme les intolérants au gluten trouveront également leur bonheur au Yuman.  "Tout est préparé sur place", précise le maître des lieux, facilement surpris en train de découper un jambon de pays.

L'homme derrière le projet. Gilles a bossé dans l'industrie pharmaceutique, jusqu'à ce que son activité soit "en décalage avec ce que je ressentais". Gilles a beaucoup bourlingué. Gilles a vécu à l'étranger. Gilles connaît l'Indonésie, le Maroc, le Mozambique... Entre autres. Mais le globe trotter avait envie d'autre chose, comme d'"encourager une consommation éclairée". Son expérience de la restauration se limitait à un passage dans un restaurant londonien à 17 ans, mais il a planché deux ans sur le projet du Yuman et il est impliqué à 200% dans son « restaurant éclairé ». Franchissez le seuil du Yuman et soyez assuré qu'il viendra vous accueillir avec un sourire aussi engageant que sincère, ainsi qu'une myriade de détails sur les différents mets qu'il vous propose.


L'esprit. Jaune comme la lumière. C'est ainsi que le concepteur voit son restaurant. D'où le logo qui exale ses rayons autour du Y (pour la génération). Yuman, c'est évidemment parce que nous sommes .... Enfin vous savez, mais aussi parce que Yumani est la naissance de la lumière dans la mythologie inca. Et que Yuman n'est pas loin de « Yummy », miam en anglais.


Ce que l'on a apprécié. Le fait de pouvoir emporter un paquet de pâtes sans gluten, pour de savoureux repas à la maison. Parce qu'en plus du restaurant, il y a l'épicerie fine, dite de dépannage qui permet de rentrer chez soi, au terme une dure journée de labeur, avec quelques composants d'un bon repas dans son sac. Cool.

Ce qu'il faut faire évoluer. Réussir à combiner l'efficacité de les restauration rapide à midi, en enveloppant quelques heures plus tard, le gourmet du soir dans une écharpe de douce langueur, c'est au mieux le grand écart culinaire, au pire la schizophrénie conceptuelle. Alors on va laisser à Gilles et sa petite équipe de passionnés, le temps de s'organiser. Et quand on reviendra, on espère déguster le risotto dans une belle assiette, ce qui est déjà le cas le week-end et le soir. Et que les cartons auront été réaffectés au service « à emporter ». Oui, parce qu'en plus on a l'intention de revenir. Et peut-être même de poser un bouquin sur les branches de l'arbre.

6 commentaires:

◘♦♥♦ MaHeRa ♦♥♦◘ a dit…

Suer symppaaa le concept ♣

agothtale a dit…

Merci pour l'adresse ! Ca a l'air bien sympa, mais malheureusement comme souvent dans les trucs bios tendance, je ne vois rien que je puisse manger :( à suivre...

Atalanta a dit…

Mais pourquoi est-ce que tu penses que tu ne pourrais rien manger, Agothtale? Tu es multi allergique?

Gaëlle a dit…

y'en a pour tout les gouts, du "classique", du végé, du vegan, du sans gluten... du avec ou sans alcool...et surtout, la ptite pointe d'étonnement du "mais j'aurais jamais pensé mettre ça dans ma recette!" (du genre le ptit assortiment de graines sur la soupe au brocolis, mmm!) perso, j'ai craqué pour le mobilier. à la fois ergonomique, original, soft, et de qualité.

Ophélie Blibli a dit…

Il a l'air très chouette cet endroit ! J'aimerais bien le tester à ma prochaine visite parisienne :)

Atalanta a dit…

@ Si toi la grande spécialiste tu as aimé le mobilier, ça doit être un signe.
@ Ophélie. Je pense que tu vas apprécier, en effet. ça peut faire un point de chute pour une prochaine session papotage intensif.