03/12/2012

Sept millions d'enfants, du paradis à l'enfer


Il y a les pubs qui font flotter un sourire sur mes lèvres. Merci Georges de savoir te moquer de toi-même entre deux levées de fond pour Obama et une expédition au Darfour... Et un bon film de temps à autre.



Il y a les pubs qui me font ouvrir les yeux grands comme un écran Imax et dont je ne me lasse pas.


Puis, plus rarement, il y a les pubs qui me touchent.
Ce spot de l'UNICEF est peut-être cru, mais il nous rappelle dans quel monde nous vivons. Parce qu'à quelques semaines de Noël, fête où les yeux des enfants doivent briller de joie et d'anticipation, beaucoup n'auront que ceux-ci pour exprimer leur chagrin, s'ils sont encore en vie.


3 commentaires:

lacroiseedesages a dit…

la dernière effectivement est touchante et bien réalisée, malheureusement il n'y a pas que des enfants qui meurent chaque année de causes évitables..

Ellen A Paris a dit…

Hello Atalanta,
Je n'avais pas vu celle de l'Unicef ! Celle qui m'a frappée récemment c'est celle d'Action contre la faim.
Ce que je trouve dingue c'est tout le gaspillage qu'il y a chez nous (cette année je crois que c'est l'année de lutte contre le gaspillage, la crise fait enfin ouvrir les yeux). Malgré les difficultés, on ne réalise pas vraiment la chance qu'on a de vivre en France.
Bises <3

Atalanta a dit…

@la croisée des sages. Evidemment. Mais le fait qu'il s'agisse d'enfants frappe les esprits et peut protéger leurs parents en incitant à les protéger eux.

@Ellen. Pour le gaspillage, c'est à chacun d'être responsable, je pense. Depuis quelques années, j'essaie vraiment d'acheter juste ce dont j'ai besoin, mais c'est toute une façon de vivre qu'il nous faut revoir. La prise de conscience est la première étape.