24/07/2016

C'est reparti pour la saponification à froid


Quand je vois les photos de savons DIY sur certains blogs, ça me fait toujours super envie.
C'est grâce à une blogo-copine que j'avais tâté pour la première fois de saponification à froid. Et il me grillait de recommencer. Seul bémol: manipuler la soude, bof, very bof. Autant, mélanger des huiles végétales avec des hydrolats pour réaliser de belles émulsions, je trouve ça ludique. Autant essayer de ne rien cramer (ni moi ni la maison) en jouant au joyeux petit chimiste, hum...
Mais quand même, tous ces beaux savons... C'est tentant.


Lorsqu'une copine blogueuse-journaliste (mais pas dans le domaine des savons) m'a titillé sur le sujet, que je me suis dit à deux on divise les bêtises potentielles par quatre, alors allons-y! Et c'est ainsi que nous avons réalisé chacune notre petite recette, en nous inspirant largement de la fiche saponification à froid d'Aromazone.
Pour ma part, j'ai choisi une base d'huile d'olive, avec de l'huile d'amande douce en surgras à 9% (réduction de soude calculée sur Aromazone) un oxyde bleu mélangé avec un peu de poudre de spiruline pour obtenir un joli vert. Et j'ai rajouté un petit mélange d'huiles essentielles de basilic tropical, cèdre et petitgrain.
Pour le moule, nous avions découpé un côté de deux briques de lait végétaux Nous y avons coulé une partie de nos pâtes respectives (de couleur rose, façon fraise écrasée pour Sylvie). Mais nous avions également de jolis moules pour des formes plus esthétiques et originales. Les résultats sont très satisfaisants. Après une cure de cinq semaines, nous avons essayé nos savons et une chose est certaine: nous allons poursuivre nos expérimentations!


Cinq conseils pour démarrer facilement
-Lire avec (grande) attention un ou des modes opératoires complets comme celui d'Aromazone et regarder quelques vidéos, plus faciles à assimiler que l'écrit.
-Suivre la procédure indiquée. Exemple concret, les gants et les lunettes, ce n'est pas pour faire joli. La soude, c'est dangereux.
-Quand c'est possible, fabriquer ces premiers savons avec une personne déjà expérimentée. ça évite d'être un peu (beaucoup) fébrile et de risquer de faire des bêtises.
- Pour les premières fabrications, utiliser de la soude liquide plutôt que solide, plus facile à manipuler.
-Ne pas lésiner sur les huiles essentielles. Pour obtenir des savons avec une odeur agréable, il faut miser sur 1% à 3% de la totalité de la formule.


(Crédit photos: Sylvie et Atalanta)

2 commentaires:

Marie Chatard a dit…

Bonjour,
Merci beaucoup pour ce "tuto" magnifique, cela fait un moment que j'hésite à ma lancer mais avec des explications si claires et si bien imagées, je vais plonger, surement ce WE.(je suis nouvelle dans le fait maison)


Je suis devenue comme beaucoup accro à votre site et vous envoie toutes mes félicitations pour votre travail;

http://blog.la-pigiste.com/

Atalanta a dit…

Merci Marie. Désolée pour le retard, problème technique. J'espère que tu t'es lancée depuis que tu as rédigé ce commentaire. Sinon, tu verras que j'ai publié récemment une nouvelle recette. Merci de ta visite et à bientôt.