28/02/2016

J'ai testé pour toi un atelier HTML/CSS

Samedi après-midi, j'ai été faire un petit tour à Second Square #5 makers, le rendez-vous des bidouilleurs au Carreau du temple. Après avoir fureté dans les allées et échangé avec quelques petits génies créateurs, j'ai décidé de participer plus activement:  comme bloguer n'est pas forcément coder, j'en ai profité pour assister à un atelier HTML/CSS. Fastoche ? Heu... Presque.



15 h 55.  Je suis accueillie par Noé, futur docteur en informatique. Je m'installe derrière l'ordinateur qu'on m'a assigné, qui ne présente pas de différence majeure avec celui sur lequel je travaille quotidiennement (comprenez, pas de pomme à moitié bouffée qui traîne sur le clavier). Devant moi, se trouve un écran coupé en deux. A droite, un texte normal, à gauche, les hiéroglyphes que vous voyez apparaître quand vous appuyez malencontreusement sur HTML dans le back office de votre blog. Mais je ne suis pas inquiète, pas du tout.


16 heures. En attendant que tout le monde s'installe, je décide de construire une pyramide avec les cubes en papier disposés à côté de mon clavier. Je prends quelques photos pour immortaliser ma création.

16 h 05. En fait, les cubes n'étaient pas juste là pour décorer. Ils sont destinés à nous expliquer le fonctionnement du code. J'ai l'impression d'être à l'école primaire pendant une après-midi d'activités créatives. Je crois que je vais bien m'amuser.


16h08. Noé encadre une facette texte d'un cube avec deux facettes codes, une balise entrante au début et une balise sortante à la fin. On est dans le vif du sujet et d'une main, je griffonne sur mon bloc note pour assimiler tout cela. De l'autre, j'essaie de prendre une photo, mais je ne suis pas assez rapide et Noé a déjà lâché les cubes. Mince! J'ai compris au passage que <h1> était la balise qu'il fallait mettre avant le texte d'un titre important. Et </h1>, après. Note : pour les titres moins importants, il y a également h2 et h3, mais là, on rentre dans la sphère des super spécialistes.

16h30. Le rythme s'accélère et ma page se construit. J'apprends à mettre des balises gras, à intégrer une image (si, si) et même un lien hypertexte. Comme j'ai pris un peu d'avance sur le groupe (ou que je me suis emmêlé les pinceaux dans les balises et qu'un sauvetage s'impose), Guillaume -notre 2ème instructeur- se penche sur mon cas : après le HTML, nous abordons les bases (vraiment les bases) du CSS, qui régit l'aspect d'un site dans son ensemble. J'apprend comment appliquer différentes couleurs et je découvre que le code est une arborescence : selon la complexité d'un site, une cinquantaine de boîtes (de code) peuvent s'imbriquer les unes dans les autres... Argh...


17 heures. L'atelier se termine et je note l'adresse de Mozilla developper, l'interface sur laquelle nous avons travaillé. Je ne vais pas développer un site toute seule demain, mais je réalise que le code, ce n'est pas si compliqué que cela. Cette expérience m'a donné envie de bidouiller du HTML basique pour mes petites e-expériences.

Epilogue. Vous vous demandez ce que fait un atelier de HTML/CSS sur un blog écolo citoyen ? C'est tout bête. Quand on est un(e) citoyen(ne) responsable, on aime bien comprendre ce qui se passe dans les coulisses de l'exploit. Internet fait partie de notre quotidien, alors pour moi, savoir ce qu'il y a derrière les pages qui défilent devant mes yeux (et dont je suis parfois l'auteur), c'est la même démarche que de connaître les ingrédients qui constituent la crème dont je me tartine chaque matin la frimousse. Et d'ailleurs depuis que je les connais, je la fabrique moi-même et je guide même celles et ceux qui souhaitent s'y mettre.

3 commentaires:

Agothtale a dit…

C'est mignon comme tout ! J'avoue que je code depuis que j'ai 11 ans, et que je tape souvent directement mes articles en code plus qu'en formatage automatique, j'ai du mal à m'habituer au prémâché... c'est sympa si davantage de gens s'intéressent au "comment c'est fait !

Nadège Grézil a dit…

Chapeau d'aller au bout de la démarche, do it your self, de mon côté pas certaine d'aller jusque là...mais ça à l'air bien tentant ;-)

Atalanta a dit…

@Agothtale. Tu codes depuis que tu as 11 ans!!! Alors là, je suis impressionnée. Je ne peux pas imaginer écrire direct en code, je ne saurais plus où j'en suis. Mais je suppose qu'avec l'habitude, cela doit sembler naturel.

@Nadège. Oui, je ne regrette pas d'en avoir appris un peu plus. Je te montrerai un ou deux trucs, tu verras, c'est pas si effrayant.