11/06/2017

J’ai testé pour toi un atelier d'autohypnose

Le vendredi 9 juin, le magazine Fémininbio fêtait ses dix ans à la recyclerie avec une mini-foire de produits bio et des ateliers thématiques à gogo organisés par Bliss you: ayurveda, reiki, hypnose, pleins feux sur les thérapies douces et le développement personnel. Des trois ateliers auxquels j’ai participé dans l’après-midi, c’est l’autohypnose qui m’a le plus marquée. Je vous raconte.


Adrien nous accueille avec le sourire et la bienveillance de rigueur, mais aussi la note d’humour qui fait toute la différence. Nous sommes supposés apprendre à nous hypnotiser, un peu de détente ne nous fera pas de mal. Dès le début de l’atelier, J’apprends que je pratique depuis ma plus tendre enfance sans le savoir : en gros à chaque fois que l’on est absorbé dans un bon roman (quotidiennement en ce qui me concerne) ou dans un bon film, on est déjà dans une forme d’autohypnose. Sur ce, l’animateur demande si certains d’entre nous ont l’impression d’avoir trop de pensées… Mais comment a-t-il deviné ?

C'est le moment du premier exercice : nous devons fixer notre regard sur un point, très intensément. Puis, progressivement, prendre en compte d’autres repères proches du premier point dans notre champ de vision, et ensuite de plus en plus éloignés. Jusqu’à parvenir à la vision périphérique recherchée. Adrien nous demande alors d’essayer de penser à d’autres choses. Impossible, le flot des pensées est en vacances, ce qui est l’objectif recherché.


Adrien nous propose ensuite d’autres outils, comme de lier une intention de nous plonger dans un état d’hypnose avec un geste physique. On teste et ça fonctionne carrément. Pour finir, une petite anecdote destinée à ceux et celles qui ont essayé à multiple reprises et sans succès de s’hypnotiser, ou de méditer… Ou autre chose. Il paraît que selon les savants, les bébés tombent de 2 à 4000 fois avant de savoir marcher. Combien d’entre eux ont renoncé ? Vous avez compris ! Allez, c’est à vous maintenant.

Bilan : je suis trèèés déçue, parce que j’ai compris que je n’allais pas pouvoir m’hypnotiser pour ne manger que des céréales et des légumes frais et bannir à tout jamais le chocolat de mon alimentation….. Naaan sérieusement, cela fait des années que je médite (pas assez souvent) et que je pratique donc l’autohypnose (.. presque régulièrement). Mais je retire de cette atelier au moins une nouvelle technique efficace et facile à appliquer avec la vision périphérique.

Si l'expérience, vous tente, découvrez les options proposées par Adrien sur son site, son blog et sa page facebook.

2 commentaires:

Adrien Moulard a dit…

Bannir à tout jamais ? Quelle tristesse !
Trouver de nouvelles manières de se faire du bien pour avoir plus de choix pour mieux fonctionner et donc bien profiter de quand on décide de manger du chocolat, ça semble un meilleur plan non ?

Merci infiniment pour ta participation à l'atelier et pour l'article sympa qui y fait suite en tout cas, ça me touche, et pour celles et ceux qui souhaitent me suivre sur facebook (j'y publie régulièrement du contenu utile), c'est ici : www.facebook.com/votrehypnoseparis.
Je suis également l'auteur du blog www.autohypnose.com avec plein de techniques à mettre en oeuvre par soi-même !

Au plaisir de poursuivre l'enrichissement mutuel !

Atalanta a dit…

Merci Adrien! La tirade sur le chocolat, c'était de l'humour évidemment. Pas question de me passer d'une substance aussi magique.
J'ai rajouté dans le post ton blog et ta page facebook, que je n'ai pas vue sur ton site.
A bientôt